Industrie

42 km de téléphérique de calcaire abandonné

42 km de téléphérique de calcaire abandonné

Le téléphérique de calcaire Forsby-Köping est un magnifique 42 kilomètres de long et était autrefois le téléphérique le plus long du monde. Les seaux, comme vous l'avez peut-être deviné, transportaient des roches calcaires à utiliser dans une cimenterie à Skånska, en Suède. Cette structure unique était en fait le moyen le plus efficace et le plus rapide de transporter la roche brute, récemment extraite, là où elle devait aller. Souvent, il traverse des rivières, des champs, des routes et tout endroit qui se trouve sur son chemin.

[Source de l'image: Arvid Rudling]

Il y avait 750 wagons-nacelles pouvant contenir 1200 kg chacun, et les câbles ont fonctionné en permanence 24/7. Avoir des voitures avec ces capacités signifiait que le téléphérique fonctionnerait à 90 tonnes métriques par heure à capacité max. Ce téléphérique n'était rentable que lorsqu'il fonctionnait presque à pleine capacité, donc lorsque la demande de production de ciment a baissé dans les godets a cessé de bouger.

Entretenu de 1939 à 1997, le téléphérique de calcaire Forsby-Köping n'a été fermé que pendant 3 ans, de 1977 à 1980, lorsque la demande a diminué et que tout le calcaire de la carrière n'était plus nécessaire. Au moment de la construction, ce dispositif de transport coûtait 500 mille dollars américains, ce qui se traduit par environ 8,2 millions USD aujourd'hui en raison de l'inflation.

[Source de l'image: Arvid Rudling]

Le tueur de cette impressionnante prouesse d'ingénierie a finalement été les routes et les camions, car en 1997, il est devenu beaucoup moins cher d'exploiter et d'entretenir une flotte de camions plutôt que le téléphérique. 25 millions de tonnes de calcaire a été transporté sur le téléphérique au cours de ses 53 années d'exploitation. Lorsqu'il a été mis hors service, l'entreprise qui en était propriétaire l'a maintenu en état de marche et, à ce moment-là, tous les autres téléphériques plus longs avaient été déconstruits. Cela signifiait que le téléphérique de calcaire Forsby-Köping est devenu le plus long téléphérique du monde à l'époque.

Comme cette machinerie faisait partie intégrante des communautés qu'elle traversait, il y a eu une forte pression pour préserver le téléphérique industriel, mais la plupart du temps en vain. En 2013, le propriétaire ne pouvait pas se permettre l'entretien, il a donc commencé à en démolir des parties.

[Source de l'image: Arvid Rudling]

Lorsqu'il était en service, le réseau de godets, de tours et de câbles se composait de trois types d'emplacements différents. Centrales électriques, stations terminales et stations d'angle, tous étant nécessaires au maintien de l'opération. Les centrales alimentaient les câbles, chacun équipé de moteurs électriques de 135 CV. Les stations terminales auraient existé partout où les seaux auraient dû être chargés ou déchargés. Enfin, même si les câbles sont flexibles, des postes d'angle étaient encore nécessaires pour décaler le chemin parcouru par les rails.

[Source de l'image: Arvid Rudling]

Ce téléphérique peut sembler ancien et désuet maintenant, mais cela aurait été un système de pointe pour le transport de la roche extraite à l'époque. Il est intéressant de penser qu'un téléphérique construit en 1939 pourrait rester en service utile jusqu'au début des années 2000. L'ingénierie n'a pas besoin d'être nouvelle et avancée pour être utile, en fait, il suffit parfois de quelques seaux sur certains câbles.

VOIR AUSSI: Belles photos du plus long tunnel routier du monde


Voir la vidéo: 2 min pour comprendre: les enjeux du téléphérique urbain (Octobre 2021).